Une voiture plutôt originale orne pendant 3 mois le hall Horta du Palais des Beaux-Arts. 

Vous tomberez nez à nez avec elle si vous allez visiter la rétrospective Roger Raveel. 

Résultat d’une initiative conjuguée de l’artiste suisse, du Musée Dhondt-Dhaenens et de la Galerie Chantal Crousel par solidarité avec le bâtiment endommagé par un incendie au début de l’année. 

Une création automobile réalisée par l’artiste, designer, sculpteur, graphiste suisse il y a 12 ans, à l’occasion d’un festival amstellodamois consacré au célèbre philosophe néerlandais.   

Remplie de morceaux de verre qui font référence au métier de Spinoza, elle est un thème récurrent chez Hirschhorn qui s’intéresse à la mobilité et au moyen d’acheminer des personnes vers des lieux précis. L’artiste n’est pas à sa première réalisation dans le domaine. 

Un panneau à côté de l’installation vous expliquera cela mieux que moi.  

Thomas Hirschhorn fait partie de ces artistes dont le travail est reconnaissable entre tous au premier coup d’œil. Je n’oublierai jamais en 2011 « Crystal of Resistance », le Pavillon suisse de la 54e Biennale de Venise où l’on déambulait au compte-goutte dans un labyrinthe fait de bric et de broc, émerveillés face à cette construction hétéroclite totalement inédite. Et encore en 2014 « Flamme ternelle » où il avait envahi les sous-sols du Palais de Tokyo de son univers composé e.a. à cette occasion, de centaines de pneus et de cartons…  

Texte & Photos Virginie de Borchgrave

Jusqu’au 30 mai 2021

Palais des Beaux-Arts

23, Rue Ravenstein

B-1000 Bruxelles

Tél. : +32 2 507 82 00

Ouvert du mardi au dimanche de 10h à 18h. Fermé le lundi. 

www.bozar.be

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *