****

Des icônes traditionnelles confrontées à des œuvres d’artistes contemporains comme Pierre & Gilles, Wim Delvoye, Annette Messager, Sarkis, Bertrand Lavier, Fabrice Samyn, Boris Tellegen, Mounir Fatmi et modernes, comme Georges Rouault, Henri Van de Velde ou Gustave Van de Woestyne nous racontent, sous la houlette de Henri Loyrette, ancien directeur du Musée d’Orsay et Président-directeur du Musée du Louvre, une histoire inattendue de l’icône. 

Face à face entre des figures saintes issues de collections privées et publiques couvrant près de 4 siècles d’iconographie religieuse et d’autres plus modernes, célèbres ou anonymes, l’exposition est un parcours jalonné de découvertes sur le genre qui, depuis l’Orient chrétien s’est perpétué sans discontinuité en Occident jusqu’à aujourd’hui. On passe du rez-de-chaussée ) l’étage d’une madone au portrait d’un personnage incontournable de l’histoire du XXe, à un mélange entre sacré, trivial, religieux et populaire orchestré par l’un de nos plus grands artistes, à un impressionnant travail d’aiguille qui nous amènent en apothéose au profil du Christ couronné d’épines, mais quelles épines ! 

Confrontation ou plutôt dialogue entre époques, techniques et valeurs, le propos est complexe et les exemples pertinents. 

Spiritualité, sensualité, complexité sont au rendez-vous pour illustrer entre iconoclasme et idolâtrie, l’histoire de ce genre à part et combien séduisant. 

Texte & Photos Virginie de Borchgrave 

Jusqu’au 24 octobre 2021

Fondation Boghossian – Villa Empain

67, Avenue Franklin Rossevelt

B-1050 Bruxelles

www.boghossianfoundation.be

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *