Tout vient d’un coup de cœur, celui d’Isabelle Anspach, la conservatrice avisée à la vue de « Tantra Song » de Franck André Jamme, spécialiste des arts bruts, tantriques et tribaux de l’Inde contemporaine qui a collecté pendant près de 25 ans et rassemblé dans un livre des peintures tantriques abstraites du Rajasthan et du Gujarat, réalisées par des moines bouddhistes. Avec de très jolies formes et couleurs – gouache, aquarelle sur un support papier légèrement ancien – elles étaient épinglées au mur, servant avant tout à la méditation. De vraies pépites ! Il faut dire que l’auteur n’est pas n’importe qui : il a déjà plus d’une quinzaine de livres à son actif et a été couronné en 2005 le Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres. C’est par l’intermédiaire du critique d’art, curateur et collectionneur Hervé Perdriolle qu’elles sont arrivées à Bruxelles (où il a ouvert une galerie depuis quelques mois.)

Mais maintenant comment les présenter car la jolie maison art déco n’est pas très grande et les murs sont remplis ? C’est alors qu’Isabelle a l’idée aussi sobre que réalisable de tout simplement les poser sur les tables, consoles ou bureaux dans le parcours de la visite. 

Une visite qui franchement vaut le détour tant ces images sont belles et inspirantes, « miroirs d’une esthétique à la fois lointaine et familière. »

Jusqu’au 18 janvier 2021

**

Nudes

Daniel Dewar & Gregory Gicquel

Il n’y a sans doute pas de plus belle saison pour découvrir les jardins de la maison de David & Alice Van Buuren et nous rappeler par la même occasion qu’ils sont l’œuvre d’un de nos plus doués architectes de jardin René Pechère, ami du couple qui l’a d’ailleurs façonné en plusieurs étapes. Tonalités automnales, ambiances des différents espaces, sérénité servent aujourd’hui de cadre aux marbres roses sculptés de Daniel Dewar (Forest on Dean, UK, 1976) & Grégory Gicquel (Piévenon, France, 1975) que nous avions connu à l’époque bruxelloise de la grande (et charmante) galeriste anversoise Micheline Szwajcer et qui sont aujourd’hui représentés à Bruxelles par la galerie newyorkaise Clearing. 

On découvre des sculptures taillées à même le bloc : une salle d’eau, un lavabo, une douche, des petits bassins d’eau claire, un bidet, une baignoire, etc. 

« Des objets lisses et courbes, creux et doux se dégagent de la matière. Le minéral renvoie ces mobiliers modernes à l’état de nature. Au jardin, ce monument évoque des corps nus dans un monde idyllique. »

Contraste avec le cadre environnant aussi étonnant qu’inattendu. 

Jusqu’au 29 mars 2021

Texte & Photos-montage Virginie de Borchgrave

Musée Van Buuren

41, Avenue Léo Errera

B- 1180 Bruxelles

Tél. : +32 2 343 48 51

Ouvert tous les jours sauf le mardi de 14h à 17h30’

www.museumvanbuuren.be